Record du monde de CO2 dans l’atmosphère battu.

Le monde bat cette année encore son triste record de concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Réchauffement climatique

Un bond dans le passé

Il faudrait aller de 3 à 5 millions d’années dans le passé pour retrouver ces chiffres, l’époque où la mer avait une hauteur supérieure de 20m à aujourd’hui. S’il n’y a pas une baisse rapide du CO2 émis et des autres gaz à effet de serre, les températures atteindraient un seuil supérieur à la limite de l’accord de Paris à la fin de ce siècle. Le retrait des Etats-Unis sous l’administration de Donal Trump n’est clairement pas une bonne voie pour lutter contre. Aux alentours de 50 milliards de tonnes de CO2 sont émis chaque années.

Vers des océans acides ?

Les usines, les voitures, la surconsommation, l’utilisation d’énergie non renouvelable ont des conséquences bien connues auxquelles nous pouvons ajouter une augmentation de l’acidité des océans (qui absorbent le quart des émissions de CO2). Utiliser des panneaux photovoltaïques et du pellet pour l’électricité et le chauffage à domicile peuvent être une bonne alternative à l’échelle individuelle.

Un travail de longue haleine

Même si les bons réflexes étaient adoptés par toute la planète, il faudra énormément de temps avant que les la concentration de dioxyde de carbone retrouve une tendance à la baisse. Sa longévité est très grande (elle se rapproche même de nos pellets !) et des centaines d’années sont nécessaires afin d’être complètement dissipé.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *